« Chambre avec Vue ». Social Housing project – Paris 18eme

SHARE:Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Pin on Pinterest

December 4, 2014 – FINALIST

Ce projet nous a permis de mener différentes réflexions à l’échelle urbaine et architecturale sur:

– comment décliner voire extrapoler les ambitions urbaines sur le bâtiment.
– comment réussir à ce que l’identité des logements collectifs soit la résultante d’un « esprit » plus que d’un « costume » remplaçable.
– comment améliorer la qualité de l’habitat social à Paris.
– comment revaloriser les espaces du « quotidien » des habitants.

Tout en visant sa réussite dans son développement durable, social et économique nous avons réussi à générer un bâtiment :

-dont le plan, la coupe et la façade sont en parfaite convergence avec les idées du plan urbain. Une extrapolation 3D de l’urbain.
-dont l’identité lui est inhérente  et qui ambitionne un dialogue avec son contexte plus qu’un monologue.
-dont les appartements sont bien orientés ; profitent d’espaces « d’extensions » appropriables par les habitants ; activent des espaces normalement « passifs» comme les couloirs…
-qui « célèbre » les espaces de la vie quotidienne de l’habitat collectif : depuis l’accès du bâtiment jusqu’à l’entrée de chez soi.

– – –

Trois choix dans la génération du bâtiment, ils déclinent les trois ambitions urbaines :

I_ Les « Fenêtres Urbaines » pour démocratiser les vues.
Les vues, concept générateur du plan, seront un bien commun à tous les habitants du bâtiment, et pas seulement aux chanceux des appartements joliment orientés.
Les espaces collectifs (circulations, salles communes..) du « Monde Haut » deviennent des  Fenêtres Urbaines qui articulent  le bâtiment à l’échelle métropolitaine.

II_ Les « Rues Intérieures » traversantes pour apporter de la perméabilité.
La perméabilité, une volonté urbaine forte du plan, sera présente dans le « Monde bas » des bâtiments. Des « rues intérieures » privées donnant accès aux bâtiments (halls) traversent l’îlot tout en apportant une grande luminosité naturelle au cœur du socle.
Ces « Rues Privées » dans le « Monde bas », articulent le bâtiment à l’échelle du quartier.

III_ Un Jardin pour chacun.
Dans la continuité de la riche séquence d’espaces libres du plan urbain, différents espaces extérieurs individuels ou collectifs élargiront la qualité de vie des habitants du « Monde bas » et du « Monde haut ».

 

Ces actions contribuent à inscrire le paysage urbain à l’intérieur  du bâtiment et lui composent son identité– une identité qui revalorise  les espaces collectifs, « le quotidien » de l’habitant. Les espaces communs du bâtiment sont des lieux de « continuité » et « articulateurs » de l’échelle urbaine et de l’échelle du bâtiment.

Le projet de l’îlot F de la Chapelle International fait donc converger le plan urbain, la façade et le plan d’étage. Les ambitions urbaines, l’image du projet et le fonctionnement interne des bâtiments se confondent.

 

– – –

Title: Chambre avec vue
Project name: Housing Competition for the “LOT F” at Chapelle International
Date: August-October 2014
Type: Invited Competition
Competition Organizer: RIVP
Number of participants: 5 participants (Souto de Moura & Marchi Architectes, Eric Lapierre & Kuehn Malvezzi, Bruther & De Vydler, Vinck Taillieu, Atelier Martell & Charles Pictet)
Ranking: finalist
Location: Paris, France
Site: Chapelle International, 18th arrondissement
Programme: 90 social housing, 106 housing for young workers, 60 housing for foreign workers, 12 SOHOs (Small Office/Home Office)
Surface: 13 650  m² (net.)
Status: Competition
Client: RIVP
Budget: 27 000 000 €
Awards: Finalist
Publications:
Exhibitions:
STAR Team: Beatriz Ramo, Geoffrey Clamour and Sara Picazo
STAR collaborator: BOARD – Bureau Of Architecture Research And Design – Bernd Upmeyer
Associate Architect: AECDP (Agence Elizabeth et Christian de Portzamparc) – Daniel Romeo, Kim-Oliver Trévisan
Consulting/Colaborators: BERIM (BET Structure), AGI2D (BET environnemental), Made By Mistake (model maker)
Thanks to Djamel Aït-Aissa.
Extra: